refection-assainissement-du-college-des-tertresrefection-assainissement-du-college-des-tertresrefection-assainissement-du-college-des-tertresrefection-assainissement-du-college-des-tertresrefection-assainissement-du-college-des-tertres>Array
Réfection (assainissement) du collège des Tertres
Conseil général du 12 novembre 2020

La construction de ce collège a été réalisée en 1973 et, hormis l’adaptation intérieure pour installer un ascenseur aux alentours de 1994 et quelques légers travaux d’entretien, aucune rénovation importante n’a été effectuée.

4'540'000 francs pour la réfection du collège des Tertres

LA POLITIQUE DU MIROIR AUX ALOUETTES DE LA DROITE DU CONSEIL GENERAL DE LA TENE
Au début on y a tous cru…
Lors de la séance du Conseil général du 12 novembre 2020 on y a cru ; enfin on y arrive, enfin on va assainir ce collège des Tertres création des seventies, d’avant les crises pétrolières, qui montre ses faiblesses depuis plusieurs lustres ; ce bâtiment qui est un gouffre énergétique, mal insonorisé, mal étanchéifié, difficile à climatiser, aux escaliers étroits, à l’accès unique, que de défauts aujourd’hui, défauts qui ne l’étaient pas à l’époque !
 
Le collège des Tertres a fait l’objet de bien des études pour le mettre aux normes légales d’un bâtiment scolaire. On est même allé jusqu’à envisager sa destruction pour permettre une nouvelle construction.

L’histoire nous montre que plus on attend pour réaliser les choses, plus celles-ci deviennent chères. Non pas par caprice de vouloir y ajouter tels ou tels aménagements, mais sans doute à cause de l’évolution des normes édictées et des coûts de la construction. 4 millions et demi c’est une sacrée somme, mais là où cette somme est investie, ce ne sera jamais trop. Il s’agit de mettre à disposition de nos enfants une structure contemporaine dans laquelle ils pourront recevoir un enseignement indispensable pour faire d’eux des citoyens. L’amélioration de l’isolation thermique, la mise à disposition de la toiture pour y installer des panneaux solaires, la sécurisation du bâtiment en termes de protection incendie, la création de nouvelles salles de classe, autant de réalisations à faire pour rendre enfin ce bâtiment adapté à l’école d’aujourd’hui.
 
De plus, le projet permet de développer deux nouvelles classes qui viennent s’ajouter aux capacités disponibles dans la CSUM et à Wavre.

Le groupe socialiste a voté à l'unanimité pour cette dépense certes importante mais indispensable pour que les enfants ne souffrent pas du froid en hiver (cours suivis avec les vestes en raison des courants froids de l'extérieur) et n'étouffent pas de chaleur en été.
 
…ensuite il y a eu la manœuvre mercantiliste et maladroite du Groupe de centre-droite PLR et PDC de La Tène
Toutes les commissions du Conseil général ont, avec une forte majorité, validé ce projet d'assainissement de ce collège. Il a fallu près de quatre ans de discussions, de débats en commissions, plusieurs mois d'évaluations par des spécialistes en bâtiment et dans tous les domaines de la construction, plusieurs concours d'architectes et mises en soumission auprès des entreprises pour élaborer ce projet indispensable pour les enfants de la commune.  NON ! Cela n’a pas satisfait le Parti libéral-radical (PLRT) qui, avec la maestria qu'on lui connait dans la recherche d'économies inutiles, contre-productives et indignes de la part d'élus-es de la commune, a tout simplement saboté ce projet élaboré depuis plusieurs années et l’a rendu pratiquement impossible à mettre en oeuvre. Sans aucune raisons objectives, le PLRT a réussi à imposer une économie linéaire de 10% sur l'ensemble du projet pour ramener le montant du crédit de 4.54 millions à 4.086 millions ! Pire, le PLRT n'a pas été capable de lister les domaines qu'il fallait abandonner : économiser sur le mobilier ? ne pas assainir les sanitaires ? ne pas concevoir 2 classes supplémentaires ? Aucune proposition. Faites avec ce que l’on vous octroie et pas un sou de plus ! C'est la politique du YAKA...
 
Encore une fois la force de représentation de la droite dans l'hémicycle laténien abouti à une décision irréfléchie et irresponsable et cette fois c’est très regrettable pour les usagers du collège des Tertres. Bientôt à qui le tour… ?

Le rapport détaillé : Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit d’engagement de 4'540’000 francs pour la réfection du collège des Tertres

Réfection (assainissement) du collège des Tertres

NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur notre site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic et d’affiner les contenus mis à votre disposition sur nos supports numériques.